derniers articles

Et rebelotte !

Et c'est reparti pour 3 nouvelles semaines d'aventures à travers le Botswana (à nouveau mais plus en détails), la Namibie et l'Afrique du Sud.

Un nouveau camion donc, mais la même compagnie organisatrice.

Une nouvelle équipe de co-voyageurs. Plus "jeune" cette fois : 8 jeunes gens de 22 à 31 ans (oui, je suis la plus vieille des jeunes ahaha) et 5 retraités quand même.

De nouveaux paysages à couper le souffle, et pleins de nouvelles expériences...

Tu veux des images ?

En voici en voilà ! C'est partiiii

Tout débute donc au Zimbabwe, le point de retour du premier voyage, et le point de départ de ce nouveau périple.

Victoria Falls, c'est un peu le Disneyland de l'Afrique.

Tu peux y faire de l'hélicopter pour admirer les chutes de tout en haut (je ne me suis donc pas pivée, et c'était une première pour moi)

Tu peux aussi y faire des croisière sur le Zambèze, au coucher de soleil, à bord de petits bateaux.

Ou bien encore, tu peux aller prendre un verre (ou deux) dans le magnifique hôtel "The Victoria Falss hotel" de style colonial (oui c'est moche c'est vrai, mais ils avaient quand même beaucoup de goût et de style à l'époque)

On peut aussi se payer le luxe ou se faire offrir...(Encore Milles Mercis Arnaud et Cindy, vous êtes au top !) un survol des chutes à la manière de Nicolas Hulot...C'est à dire en ultra-léger !

C'était magique ! Bien mieux que l'hélico car plus près, et puis, j'avoue ça fait un peu peur aussi, et c'est ça qui est bon ! Mouahahahahaha !

Et puis si on s'ennuie, il est aussi possible de "marcher avec les lions" .

Des lionceaux en fait, mais c'est contre mon éthique...D'autant plus quand on sait (grâce à Stephen de l'ONG) le sort qui est réservé aux lionceaux, une fois devenus grands... Bien sûr, c'est tout mignon quand c'est petit...Mais une fois grand, impossible de les relacher dans la nature car ils ne pourraient pas se débrouiller seuls. Ils sont dons tout simplement abbatus, ou revendus à des réserves privées, pour de toutes façons être aussi abattus, par des chasseurs qui viennent chercher des sensations fortes...Mouais, trop forte la sensation d'abattre un lion, tellement habitué aux humains, qu'il roupille tranquille à l'ombre d'un arbre et ne fait pas gaffe quand la jeep s'approche...

Sinon, tu peux aussi faire une ballade à dos d'éléphant. mais les vidéos qui trainent sur internet et qui montrent comment on les "dresse" pour être dociles... Ca ne me donne pas du tout envie. Ca me dégoûte même. Mais bon il y a la bêtise humaine d'un côté et malheureusement, l'ignorance de l'autre côté...Tout cela fait un très bon business pour la ville de Vic Falls...

Mais revenons plus positifs hein...Après donc quelques jours de farniente et d'activités variées, me voilà donc repartie en direction du Botswana pour une excursion de plusieurs jours dans le delta de l'Okavango.

Et c'est là que cela devient vraiment magique !

2 jours pleins, passés sur les mokoros (les bateaux traditionnels) à naviguer sur le delta, au gré des canaux qui se forment à la saison sèche, à camper "à la dure" sur un ilôt,

Et à marcher à travers la savanne au coucher du soleil et au petit matin pour admirer les animaux d'une façon différente...Oui parce que quand ton guide te dit de rester bien derrière lui et se met à courir parce qu'un troupeau de plusieurs centaines de buffles se dirige droit vers nous...

Et bien tu regrettes tes safaris en jeep !!

2 jours passés à se rafraichir et à se laver directement dans la rivière (parce que cette fois-ci il n'y avait même pas de petit coin douche rudimentaire....) , rivière infestée de petits poissons qui te picorent, tel un "fish spa pour les pieds" sauf qu'ils ne te picorent pas que les pieds ! Et avec potentiellement plein de crocodiles dans le coin aussi....

2 jours avec quelques fous rire à la clé aussi quand on s'essaie au mokoro...

ps : non, moi, je ne suis pas tombée à l'eau ! En revanche, on peut admirer ma grâce inée sur cette photo hein?! Le petit doigt droit levé, c'est pas que pour les coupes de champagne ! Mouahahahaha

Bref, 2 journées inoubliable smême si aussi très difficiles à cause de la chaleur (non, on ne s'habitue jamais au 40° ) ...

Une fois rentrés sur la terre ferme, un dernier "au revoir" à notre groupe de "poler", c'est à dire ceux qui poussent les mokoros à l'aide de "pole" (bâton/poteau en anglais), nous repartons le lendemain en direction de la Namibie.

Passage de frontière ultra facile, on sent déjà que l'on entre dans un pays beaucoup plus riche. Bien que le Botswana, comparé aux pays précédents c'était déjà plutôt pas mal niveau qualité des routes, infrastructures des villes, achalandage dans les supermarchés, propreté et qualité des camping, etc.

Et là, ça devient super interressant (oui bon ça l'était déjà aussi).

La Namibie se sont surtout de très belles formations rocheuses, des plages interminables, des déserts de sable, sans oublier le fameux parc d'Etosha où il est possible d'admirer d'assez près des rhinocéros (alors que compliqué dans les pays voisins car rappelons-le, le rhino est une espèce env oie d'extinction)

Voilà donc en images cette jolie semaine namibienne :

On commence par la traversée en 2 jours du parc d'Etosha. Malgré des animaux peu farouches, il faut bien le dire, je commence à être un peu blasée de voir des éléphants...Mouais je sais, c'est moche de dire ça...Mais bon, ça devient presque comme de voir des vaches dans les prés quand tu roule en France quoi...

Bon, ok, pour mettre un peu de piment, il y aussi des rhinos, des girafes et...des autruches par dizaines :)

Et puis j'avoue, les routes sont super belles aussi, même si plus désertiques tu meurs...

Ensuite, après le parc d'Etosha, nous nous sommes dirigés le lendemain, de bonne heure et de bonne humeur bien sûr (malgré le réveil à 4h du mat' qui fait bien mal....) vers le site de Switzkoppe.

Switzkoppe, hormis son nom chelou, ce sont des formations de granit rose érodé par le temps, le vent et les pluies.

Néanmoins, le site est aussi connu apparemment pour ses peintures rupestres.

Non ok, ça ne vaut pas Lascaux mais c'est quand même chouette !

ps : enfin "je dis ça, je dis rien", je ne suis jamais allée à Lascaux ahahah

La photo ci-dessous est juste rigolote : elle s'intitule "quand ton cuisinier se pose tout en haut d'un rocher pour essayer de capter du réseau".

Comme quoi, y'a pas que moi qui galère.

Et oui, au passage, nous avons un cuisinier à bord ahaha.

Et les fameuses peintures rupestres donc :

Après, et bien rebelotte, (hé tiens dis donc, l'article porte bien son nom :p ), on reprend la route en direction de Swakopmund . Oui, ils ont vraiment des noms bizarres dans ce pays hihihi

Bref, sur la route de Swakopmund, nous avons décidé de faire un détour pour aller voir la plus grosse météorite du monde !

Enfin la plus grosse tombée sur la terre ferme du moins.

Enfin la plus grosse qu'on a pu trouvé quoi.

Et bim, elle se trouve en Namibie !!!

Bref, après une rapide caresse à la bête, et un énième déjeuner au milieu de nulle part :

Nous repartons donc en direction de Swakopmund (promis, on va y arriver bientôt).

Mais là, sur la route, imposssible de ne pas faire étape dans les petites "galeries marchandes" érigées au bord de la route, où les tribus locales vendent leurs produits artisanaux

Des petits sacs/housses de coussins/poupées faits en patchwork de tissus aux couleurs locales, pour la tribu des Herero (les femmes portent toutes les habits traditionnels avec le chapeau qui va bien en prime)

Et des objets en bois de toutes sortes pour la tribu des Imbas.

La trimbus des Imbas a cette particularité de vivre presque nu, et de s'appliquer sur la peau cette poudre rouge-orange, qu'ils ne nettoient qu'à l'aide d'une autre préparation à base d'herbes.

En effet, une fois pubères, les femmes n'utilisent plus d'eau... Mouais, mouais, mouais...

Autre "fantaisie " intérressante, les femme tressent leurs cheveux de manières différentes qu'elles soient mariées ou célibataires. Et leur imagination n'a pas de limite ! Oh si, i y en a une : "the sky is the limit" !

Puis enfin, nous arrivons à Swakopmund !

Yeeeeaaaaahhhhhhaaaaa !

La première ville depuis des semaines !

De vraies routes, des passages cloutés, des magasins, des restaurants, et tout un tas d'activités à faire autour du thème des dunes.

Oui parce que la ville est le point de départ pour le fameux désert, réputé pour sa "plus grande dune du monde" !

Dis donc, y'a beaucoup de "plus grand xxx du monde en Namibie hein ?! ...

Bref, Swakopmund en images ça donne ça :

Son style architecturale mélange d'influences hollandaises et "nord-américaines" (un peu le style de villes que tu peux aussi trouver en Australie ou au Canada)

Sa plage

Et ses habitants acceuillants.

Ca y'est j'ai trouvé encore un nouveau métier pour mes vieux jours: dresseuse de perroquet !

Je crois que j'ai vraiment la côte :)

Après 2 jours de farniente, d'huitres et de vin blanc, il faut bien se résoudre à partir pour..Le désert !

Et là, on ne va pas être déçus du voyage...

La chaleur ?

Ouais bah on commence à... Non, PAS A S'Y FAIRE ! JAMAIS !

Non, on commence seulement à savoir ce qui nous attend

Le pire, en fait, c'est le vent. Et qui dit vent dans le désert, dit .... ?

Tempête de saaaaaaaaable !

Et là, l'horreur commence !

Pas la petite bourrasque qui t'agace à la plage . Non, la tempête qui te recouvre de sable des pieds à la tête, cheveux, lentilles (si tu en portes), oreilles, fringues et sous-vêtements compris.

Le genre de tempête qui te fait regretter d'avoir choisi ce jour-là justement pour grimper la dune 45.

Et celle qui t'empêche de prendre tes photos tranquillou, parce qu'à chaque fois que tu dégaines ton appareil photo, tu prends le risque de le perdre (un grain de sable qui s'inflitre et c'est le drame...)

Du coup, à choisir, j'ai préféré sacrifier mon iphone... Merci Aviva ahahah

Et ça donne ça :

Vue d'en bas, si tu regardes en haut de la dune, il y a de petites personnes...Juste pour te rendre compte de la hauteur réelle

Moui je sais c'est rempli de touristes...J'aurais bien aimé privatiser la dune, mais à ce qu'il parait c'est pas possible :p

Et vue d'en haut !

Pour info, c'est environ 30mn de marche non-stop pour arriver tout en haut. Ca fait quand même une sacrée dune hein ? !

Après la dune 45, il y avait aussi la possibilité de gravir le "big dady", LA plus grande dune du monde.

Malheureusement, Une heure et demie de grimpette sous 40° ,sans un poil d'ombre...J'ai décilné l'invitation...

Mais à la place, vous avez ces superbes photos de la "Vallée de la mort", ancien lac asséché (si,si, un lac au milieu du désert)

ps : oui, Lou Abscheidt, j'aime beaucoup mes pieds ! :p

Après cette matinée, riche en ensablement donc, retour au camp. Nous ne partirons que le lendemain en direction de l'Afrique du Sud..

En route, nous passons le tropic du Capricorne avec sa mémorable photo (j'ai choisi la plus légère à porter sur mon dos...)

Une fois le tropic passé, nous nous dirigons vers ?

Le plus grand canyon du monde !

Ah non, je plaisante, le deuxième plus grand canyon du monde (le premier revenant aux américains, on va leur laisser ça les pauvres)

Et voilà...Notre dernière journée namibienne s'achève par un beau coucher de soleil sur le canyon.

Nous partirons dès le lendemain pour passer la fronitère en direction de pour l'"Orange river".

Ne me demande pas, je ne sais pas pourquoi orange. L'eau est bleue comme partout. Enfin bleue, on se comprend hein.

Une fois arrivés au campement, nous avons la formidable idée de faire du canoë...

On forme les équipes...Sauf que ce n'est pas la plus légère qui monte avec moi dans le canoë...

Avec un bras droit digne d'une tenniswomen, elle pagaie comme une malade, ce qui nous fait tourner sur nous-même en toupie sans arrêt.

Après des cris de rage, des changements de places, des tentatives diverses et variées, nous finissons par trouver notre rythme au bout de ...2 heures !!!!

2 heures de galères sans nom...

2 heures que l'on passe à essayer d'avancer tout droit, plutôt que d'observer le paysage.

2 heures, elle, a pagayer à droite, moi, à gauche pour essayer de compenser.

Tout ceux qui ont déjà fait du canoë savent de quoi je parle...

En plus quand t'es avec un musclor qui ne sait pas pagayer doucement, ça devient vite un cauchemard en fait.

Et quand le vent tourne, et qu'au lieu de descendre la rivière, finalement, tu te retrouves à pagayer à contre vent...Là, tu te dis que le ciel veut vraiment te punir.

Problème : pas moyens ni d'abandonner, ni de changer de partenaire..

Va falloir souffir en silence et....en sourire bien sûr !

Voilà notre belle photo toutes dents dehors :p

On ne voit pas du tout que l'on est crispées hein ?!

Mais le pire reste à venir...

Une sorte de crise de courbatures aigües pendant la nuit, m'empêchera de dormir !

Encore un Immense merci Nikki.

Du canoë ?! Moi ?! PLUS JAMAAAAAAIS

Et puis le lendemain, la vie continue...Dernier jour avant de rejoindre Cape Town.

Nous arrivons à proximité des premiers vignobles et feront notre dernière halte et notre "dîner d'adieux" dans un cadre bucolique, avec une première dégustation de vins et de fromage à la clé.

De quoi nous souhaiter la bienvenue en Afrique du Sud de manière plus douce que le canoë !

Et voilà, nous arrivons à la fin de ce récit d'aventures palpitantes à travers toute l'afrique.

Mon point d'arrivée, Cape Town, sera aussi mon "point de chute" pour les 10 jours suivants.

Je vous concocte donc très viteun nouvel article pleins de jolis photos pour vous mettre, à vous aussi, des étoiles pleins les yeux...

A très vite !

Biz

articles récents
archives
Search By Tags