derniers articles

Bolivie, le pays dans les nuages...

Deux articles à la suite ? Un truc de dingue non ?! :p

Me revoilà donc dans le bus en direction de la Bolivie...On continue donc le long du lac Titi Caca avec un passage de frontière pluvieux, mais plutôt facile

Une petite traversée de lac pour notre bus aussi...

Et une arrivée à La Paz capitale du pays, située 3 660m d'altitude, après 7h de voyage environ.

Jusque là tout va bien :p

Mon auberge est située dans la plus jolie rue de la ville (ça je m'en rendrai compte plus tard). Une ruelle faite de boutiques et de petits musées indépendants.

Tant mieux que ça me plaise car le pays est en gève. Enfin, les chauffeurs de bus sont en grève apparemment, et je devrais donc restée coincée à La Paz pendant 6 jours, au lieu des 3 initialement prévus...

Moi qui voulais aller voir Sucre et Potosi, c'est raté !

Je ferai un trajet direct vers Uyuni avec une compagnie de bus touristique au lieu des compagnies de bus régulières qui auraient pu, peut être, m'emmener à Sucre, mais avec le risque ensuite de me retrouver coincée là-bas...

Et comme j'avais un avion à prendre quelques jours plus tard en Argentine, pas question donc de prendre de risques et de louper l'avion inutilement.

Bref, du coup, la capitale, je la connais plutôt bien !

Je profiterais donc de mon séjour pour suivre une visite guidée de la ville et de ses monuments "phares". Bon, tous situés sur la même place donc ça va assez vite hein !

Le palais du gouvernement, ou un truc dans le genre

Euh... Un autre monument gouvernemental mais j'avoue j'ai zappé son utilité :s

Sa cathédrale, et le "musée" attenant qui va bien

Et bien sûr, j'ai eu la chance de pouvoir parcourir ses rues de long en large,(enfin surtout de bas en haut car la ville est une vraie cuvette), et surtout, surtout, j'ai pu me pâmer d'admiration devant son superbe réseau électrique ! Purée moi, j'aimerais pas être l'électricien qu'on appelle quand y'a une coupure généralisée ! :p

Une visite de la Paz, c'est aussi l'occasion de visiter en long et en large ses marchés. Les marchés aux légumes n'ont que peu d'intérêt, mais il y en a partout, le long des rues

Plus intéressant (et qui attire les touristes hein bien sur) c'est surtout son "marché aux sorcières".

Là, sur quelques ruelles, se regroupent des boutiques où il est possible d'acheter toutes sortent de potions sensées faire revenir l'amour, ou blabla du genre, mais aussi et surtout, beaucoup plus folklo, d'acheter de quoi faire des offrandes à la Pacha Mama (ou notre "Mère la Terre", concept très fort dans ce pays).

Et dans le top des offrandes à la Pacha Mama, hormis les sacrifices humains, et les touristes me dit-on, il est possible d'offrir de petits lamas morts (causes naturelles pour info) !!!

Ou mieux encore, des foetus de petits lama !

Miam, elle doit être contente avec ces jolis cadeaux la Pacha Mama dis donc !!!

Je n'achèterais pas de petits lamas morts ce jour là, (ni de potions d'amour) mais un appareil photo en lieu et place.

Cela dit, après réflexion, c'était peut être pas le meilleur pays pour en acheter un : après quelques jours d'utilisation, il montrait déjà des signes de dysfonctionnement. Mais bon, c'est mieux que rien. J'ai pensé à toi. je me suis dit que tu voulais voir de vraies belles photos !

D'autant qu'après mon séjour prolongé de la capitale et m'être faite aspergée maintes fois de mousse, d'eau, de fritzy patzy et autres trucs bon-enfant (carnaval ou devrais-je l'appeler festival de la mousse oblige, cf. photos ci-dessous), j'avais prévu de faire l'ascension du Mont Chacaltaya. Et de me diriger ensuite vers Uyuni.

Or comme les paysages promettaient d'être absolument magnifiques, ç'eusse été dommage de ne pas avoir d'appareil digne de ce nom.... ;p

Mais commençons donc par le commencement :p

Avant de partir pour Uyuni, je m'en fus profiter de ma nouvelle acquisition lors d'une journée ascension du mont + visite de la vallée de la lune.

Voilà mon premier 5000 mètres, c'est dans la poche !

Bon j'avoue, on ne part pas du niveau de la mer non plus hein, mais comme dans toutes les ascension d'ailleurs. Du Kilimanjaro à l'Everest, il y a toujours un camp de base situé dèjà asssez haut, où l'on arrive en voiture, bus ou autre, et ensuite on grimpe.

Du coup, je sais, je casse un peu le mythe mais bon, faut pas se mentir non plus, c'était pas siiiiiii dur que ça.

Le plus dur en fait c'est le manque d'oxygène et donc le coeur qui bat à 200 à l'heure pour compenser. A chaque 10 pas, t'as l'impression d'avoir couru un 100 mètres haies !

Mais ça valait le coup, l'ascension, l'effort sportif, et la vue d'en haut était superbe !

Après cette ascension dont je suis anormalement fière (et la redescente en courant mouahaha), direction la "vallée de la lune" située aux portes de la capitale.

La vallée de la lune, c'est une formation rocheuse de plusieurs kilomètres carrés, dûe à l'érosion de la partie supérieure d'une montagne. Le sol, étant composé d'argile, les pluies/vents/etc ont donc sculpté au cours des siècles, une "œuvre d'art naturelle", qui ressemble à un désert de stalagmites.

Bon c'est sympa, mais en 45 mn t'as fait le tour.

Après cette belle journée, une petite douche, on refait son paquetage et hop ! Direction un autre bus de nuit, et en route pour l'aventure !

Une douzaine d'heure plus tard, 7h du mat', me voilà pas fraichement du tout, débarquée à Uyuni.

Bon, dans le genre dégeu y'avait déjà Puno, mais là, on atteint le summum de la ville dégeu...

Les photos ne rendent pas la vérité. Uyuni c'est encore plus déprimant que ça n'y parait!

Heureusement que le but n'était pas de séjourner à Uyuni mais simplement de faire une halte d'une après-midi et une nuit, le temps de trouver une agence avec qui booker une excursion sur 3 jours...

Bon, jusque là, hormi la grève des bus, et le changement de plan forcé, ça s'était plutôt bien passé sans trop de galères.

A quelques détails près, le "sans trop de galères".

C'était sans compter sur ma fort sympathique banquière.

Du coup, un "petit" problème de paiement, m'oblige à rester une nuit de plus.

Jusque là vu comme ça, ça n'a pas l'air terrible. Sauf que ne pouvant pas retirer, je ne peux payer mon hôtel (qui n'accepte pas les cartes). Je fais toutes les banques de la ville, NADA. Impossible de retirer... Je ruse à chaque entrée et sortie de l'hôtel pour ne pas croiser le regard du réceptioniste qui attend mon paiement...

Réflexion faite, au prix de la nuit, impossible de rester deux nuits. Je dois changer d'hôtel pour le lendemain. Je réserve en ligne sur Booking.com. Et prie (non là c'est une image, je n'ai pas prié) pour que le transfert d'argent que viens de faire soit arrivé sur mon compte le lendemain et que je puisse payer l'hôtel dans lequel je suis.

Je dors très mal, me réveille à 6h du mat' pour filer discrètement à la banque, sans que la réceptioniste me voit, sue à TRES grosses gouttes en composant mon code.................. Et ??? Bingo !! Je peux retirer !

Ouf, d'une part je peux payer la nuit passée, payer la nuit à venir et surtout réserver l'excursion pour 3 jours, parce que je n'avais donc pas pu partir la veille faute de suffisamment de liquide sur moi...

Bon bref, je retourne dans ma chambre, fais mon sac tranquille, règle mon dû et m'en vais dans l'hôtel que j'ai réservé, qui est loin du centre, mais bon par chance la ville n'est pas grande non plus. J'arrive à la réception et là, ils me disent :

- c'est pour quoi ?

- j'ai une réservation

- ah non, c'est pas possible, nous sommes complets

- euh bah vous ne m'avez même pas demandé mon nom !

- oui mais nous sommes complets depuis plusieurs jours. Vous avez réservé avec booking ?

- oui c'est ça, j'ai la confirmation, regardez !

- nous ne travaillons plus avec booking depuis plusieurs mois, je ne sais pas pourquoi ils continuent de prendre des réservations pour nous.

- ah euh ok... Euh bah...Vous pouvez me garder mon sac le temps que je trouve un autre hôtel svp ?

Bon je la fais courte, il a fallu négocier pour qu'ils acceptent de garder mon gros sac à dos. Oui, genre, j'ai une tête de terroriste et je me ballade avec une bombe dans mon sac quoi !

Je m'en vais vaillamment à la recherche d'un hôtel.

1er : complet.

2ème: une chambre familiale à 130€.

3ème : complet.

4ème complet....

VDMMMMMMM je vous dis !

Bon avantage, on n'est que le matin, j'ai encore toute la journée que je me dis. Je commence à penser à l'éventualité de dormir dehors sur un banc... Ou peut être dans l'agence avec laquelle je reserverai mon excursion.

On sait jamais, entre un siège et une poubelle à papier y'a peut être de la place pour se faufiler ???

Allez, j'arrête le suspens, au 5ème hôtel, je trouve une chambre très correcte avec salle de bain pour 20€. Bingo me voilà sauvée ! Reste plus qu'à réserver l'excursion, et là je te passe le détail des agences qui te proposent toutes la même excursion mais à différents prix et te disent que la différence de tarif réside dans le service.

Mouais mais encore?????

Bon allez, après en avoir fait 5/6, j'opte pour une qui a l'air pas trop mal, et la nana est sympa. ce qui change de certaines morues rencontrées avant et qui te foutent dehors manu militari, parce que t'as voulu négocier le prix. Tu te fais littéralement pousser dehors, et c'est pas une blague !

Le truc, c'est qu'à Uyuni, tous les jours (vers 7h du mat' car venus en bus de nuit comme moi) arrivent des centaines de touristes, qui ne resteront pas la nuit et partiront direct pour les excursions (ils sont plus malins que moi je dois dire).

A 9h la ville est vide, tout le monde ou presque ayant trouvé chaussure à son pied.

Du coup, s'il ne te vendent pas leur excursion à toi, ce sera au touriste d'après qui fait la queue à la porte.

Donc le service client, l'aimabilité, le sourire... Connaissent pas !

Dans les hôtels ça va. Mais dans les restaurants ?

C'est le pire service que j'ai reçu de toute ma vie !! Et des restau j'en ai fait à la pelle !

Un truc de dingue, où on ne te parle même pas, et te fais un signe de la main pour dire de sortir de l'établisssement ! Ou on te sert des spaghettis bolognaise baignant encore dans l'eau de cuisson, absolument dégeulasse, et à prix d'or, ou encore du poulet grillé dont tu vois bien aux bords raccornis qu'il n'est pas frais du jour, ni de la veille, ni de l'avant-veille !

Tant pis, un chien passant par là a été moins difficile que moi...J'aurais au moins égayé la journée de quelqu'un ;p

Enfin bref, tout ça pour te raconter que les voyages, c'est vraiment topissime, rien à redire, mais c'est loin, trèèèès loin d'être un long fleuve tranquille. Il faut parfois avoir les nerfs bien accrochés !

Bref bref, je reviens à mes moutons... Je finirai donc par trouver une agence, et par chance, tout les passagers de mon 4x4 étaient... Français ou suisses !

Ce qui a été super cool pour ces 3 jours en huis clos où on s'est bien marré en plus de voir des paysages superbes.

Et qu'est ce que ça fait du bien de rigoler dans ta langue (bah oui parce que l'humour c'est quand même vachement dur dans une langue étrangère..).

Départ donc le matin vers le fameux salar d'Uyuni, tu sais celui où tu peux faire de superbes photos grâce à la perspective.

On roule on roule, il fait un temps dégeu. On arrive et nous on a le droit à ça :

Put*** !!!! Mais pourquoi le ciel m'en veut-il tellement ??!!??

Nous déjeunons dans l'ancien hôtel de sel. Compensation, c'est rigolo de manger sur des sièges faits en blocs de sel. Oui bon, j'essaie de trouver du positif dans chaque situation...

Et à la sortie.....Miracle le temps s'est dégagé.

Et là, c'est un festival de photos !!!!

A tel point qu'il faut ruser pour réussir à prendre tes photos sans japonais en arrière plan. Ils sont partout !!!

Après un million de photos (je vous les ai épargnées hein) car c'était vraiment trop trop beau, nous partons pour notre excursion de 3 jours à proprement dite.

Et là, c'est encore un festival de paysages magnifiques, dont j'avoue j'ai oublié les noms.

Je vais donc faire défiler devant vos yeux les plus belles images, sans trop de commentaires pour une fois, mais clairement, y'a pas besoin, les photos parlent d'elles-même...

Enjoy !

Un pti tour du côté de la vallée des pierres (ou un nom du genre)

Puis d'une lagune absolument sublime...

I believe I can fly.... Oui, j'essaie de faire le flamant rose, mais bon, je crois que j'ai pas la même grâce hein ?! :p

Arrivée pour notre 1ère nuit

Le charmant village

Voici "l'hôtel" où nous avons passé la première nuit. Bon au milieu de nulle part, tu peux pas t'attendre à un FourSeasons non plus !

C'était simple mais on était prévenus.

Et puis, avec notre fine équipe franco-suisse, on a quand même passé une soirée mémorable à célebrer la fin du carnaval avec les habitants du village, à danser autour d'un totem, boire des bières chaudes, de l'alcohol de je ne sais pas quoi à même le seau, et même de l'alcohol à 90 pour certains !

Du coup, il y a eu quelques lendemains de carnaval difficiles...

Arrêt pour le déjeuner au milieu de nulle part... De franchement NULLE part !

Un déjeuner simple, mais encore une fois...

Puis direction "l'arbre de pierre", celui là, je suis sûre du nom !

Bon, pas beaucoup d'infos sur le site car notre "guide" est en fait plutôt un chauffeur qu'un guide hein. Donc, on se contente d'admirer et on ne pose pas de question ! :p.

Et pour finir cette deuxième journée, en route pour la lagune rose !

Troisième jour, départ à la fraîche (5h tapantes, sinon le chauffeur fait la gueule), direction les geysers !

Puis....Les sources chaudes !!! Trop bon le pti bain au lever du soleil

Et puis juste avant la frontière , un rapide aperçu de la "laguna verde", je mets entre guillemets car en fait, elle n'avait rien de verte comme sur les photos des agences de voyage cette lagune

... Merci photoshop ! Ou bien merci le changement climatique qui modifie la compositon des sols et donc des particules en flottaison qui donnent (normalement) cette couleur bleur-verte

Puis vînt l'heure des adieux, après ces 3 jours passés à admirer les paysages bouches bées .

Contrairement à mes camarades de route, je continue la mienne en direction du Chili, avec le passage de frontière le plus folklo que j'ai vu jusqu'ici ! Voilà le poste frontière côté Bolivie... ps : c'est la toute petite maison avec le drapeau posée au milieu de nulle part

C'est ici que s'achève l'aventure bolivienne, pour enchaîner direct avec le Chili et San Pedro de Atacama.

Je te donne rdv très très vite pour encore plus de paysages lunaires... Et de nouvelles galères !!! :D