derniers articles

Une semaine autour de Buenos Aires

Changement climatique complet ! Et ce n'est pas pour me déplaire...De 5 degré en moyenne, je passe à 20. Enfin je peux retirer mes 4 couches, mon bonnet et écharpe :D

Rien que pour ça, Buenos Aires je t'aime déjà !

Bon, B.A comme je l’appellerai par la suite pour faire plus simple, c'est une capitale, mais pas si grande que ça au final. J'aurais réussi à tout faire à pied et en 3 à 4 jours (bon après c'est sûr, ça dépend de ce que l'on veut et l'on aime faire).

J'ai d'abord commencé par le fameux marché du dimanche dans le quartier de San Telmo

Avec ses galeries, ses antiquaires, ses brocanteurs... Un joli quartier, très touristiques néanmoins, mais bon, il faut bien s'y faire, les touristes sont partout désormais. On croit qu'on va explorer le monde et partir à la découverte de territoires sauvages...Mouais en fait, on recroise souvent les même têtes au final, car beaucoup de "backpacker" comme on les appelle (backpack = sac à dos), font à peu près les même destinations, donc il n'est pas rare de se retrouver au mêmes endroits, voire dans les mêmes auberges. Enfin bref, ce joli quartier, le voici en images :

Après un tour au marché de San Telmo, un autre passage obligé de la capitale c'est le quartier de la Boca. En fait de quartier, il n'y a véritablement que 2/3 rues touristiques. Et pour une fois touristique n'a pas tout à fait le même sens qu'habituellement. Touristique ici veut dire sécurisé. En effet, le quartier de la Boca est un quartier dirons-nous populaire, où il fortement déconseillé aux touristes de s'aventurer hors des 2/3 rues donc.

C'est le taxi lui-même qui m'a dit de ne surtout pas m'éloigner des rues animées, et de ne pas prendre de taxis qui attendent à la sortie de ces ruelles (du coup j'opterai pour un bus pour le retour, bien moins cher et plus "authentique").

Mais voici ce tout aussi joli quartier en images

Après une petite heure à déambuler dans les ruelles aux bonnes odeurs de parillas, et dans les boutiques de souvenirs, direction (avec le bus donc) le cimetière de Ricoletta.

Oui, bon, c'est bizarre de visiter un cimetière à priori. Mais celui-ci c'est un peu le Père Lachaise de B.A.

On y croise beaucoup plus de vivants que de morts, et on peut admirer tout un tas d'architectures différentes de mausolées.

Certains ont vu les choses en grand...En très grand parfois... Où même carrément en très très très grand !

Âmes sensibles, sautez la lecture...

Oui alors celui-là il avait un goût assez spécial... Il a voulu reconstituer quoi ? Le tombeau du Christ peut être ??

Et puis bah lui...Je me pose encore la question ? Un coffre-fort à la banque ?!?

Pour celui-là, j'ai pas bien compris le concept du bras qui manque ... ?!?

Celui-ci c'est euh...Comment dire... Très poétique !?!

Et puis bon bah celui-là, il devait avoir beaucoup d'argent, ou beaucoup d'ego, au choix, pour faire un truc aussi grand...

Bon, après le cimetière, un truc un peu plus réjouissant à faire c'est d'aller se balader dans le parc municipal.

Dommage qu'il soit aussi excentré et traversé par des routes à 3x3 voies...

Du coup, même en plein centre, on arrive pas vraiment à s'isoler du bruit de la ville.Mais bon, ils ont un très jolie roseraie, qui n'a absolument rien à envier à celle de la Pep' mouahahaha

Une autre petite ballade à faire à B.A c'est le quartier des docks, enfin en version espagnole c'est le quartier de Puerto Madera.

Son "pont de la femme", ses quelques boutiques, ses batiments de briques rouges et ses restaurants où 'on peut déguster le fameux "bife de lomo" ou tout autre truc du genre, bref un bon gros steak, en version argentine, c'est à dire énoooorme portion !

Pour rester sur la lancée des jolies endroits où manger, ou bien prendre l'apéro, il y a l'instituion de la ville : le café Tortoni

Aussi fameux pour son décor intérieur que pour ses spectacles de tango

Bon, malheureusement le spectacle était payant et pas donné, donc je me suis contentée d'un pti verre de vin rouge et de quelques cubes de fromage en bonne française que je suis ;p

Mais à B.A. Il n'y a pas que le tango... Il y a aussi les chevaux !

Et bon, j'avoue, je suis beaucoup plus intéressée par ces derniers.

J'ai donc décidé d'aller taper dans la balle, lors d'une journée de découverte du polo, à l'estancia Puerto Viejo.

Rien à voir avec l'estancia où j'ai travaillé en Patagonie.

Là, c'était grandiose !!!

Une immense propriété dédiée au polo, avec des écuries à pertes de vues, des terrains de practice et de match, et une sublime demeure...

Ouais bon, le polo on le sait, c'est réservé à une élite...

Bon bah là, j'ai vu de mes propres yeux et j'ai compris !

Au programme de la journée , on commence par une petite visite des écuries et découverte des "poneys de polo" comme ils les appellent même si en réalité ce sont des chevaux hein, et pas de poneys.

Un cheval sans toupet ni crinière, ça fait un peu bizarre quand même...

Puis découverte du matériel et entrainement au "swing" avec Ruben, notre prof d'un jour, ancien joueur professionnel qui s'est lassé des voyages incessants pour aller jouer dans les plus beaux endroits de la planète...Mouais, trop dure sa vie...

Le tabouret nous donne un simili d'impression de la hauteur une fois à cheval

Départ pour le terrain de practice pour une petite heure d'entraînement avant le déjeuner. Les chevaux sont tout spécialement entraînés pour les débutants. Bon moi, je n'ai pas eu de soucis particuliers, mais mes acolytes n'avaient jamais monté à cheval et étaient plutôt anxieux.

Moi je dis chapeau à ceux qui ont dressé les chevaux, parce que c'étaient des crèmes de chez crèmes. Même limite difficile à faire avancer. Et ils ne bougeaient pas d'une oreille lorsque nous ne manœuvrions pas bien les maillets et qu'ils se les prenaient dans les jambes ou pire, sur la tête...

Puis après le practice et le déjeuner, petit match entre amis..

Bon, clairement, on a passé plus de temps à se marrer tellement on était nuls, que de temps passé à frapper la balle !

Tu peux admirer ci-dessous nos chevaux nerveux et pleins de fougue ! (oui, clairement, ils sont tous à moitié endormis)

Au final une super belle journée.

Un super moment passé avec ces 4 canadien de Toronto.

Probablement un de mes "highlight" en Argentine

Problème, ça m'a tellement plu que j'envisage de m'y mettre une fois rentrée...Mais je crois que ma banquière ne va pas être de cet avis... ;p

Et puis pour finir cette semaine autour de Buenos Aires, il est possible de partir une journée à Tigre.

A une heure de train (enfin l'équivalent d'un RER en fait), se trouve cette petite ville connue pour ses canaux.

Or, comme certain le savent, moi, j'adoooooooore le marais poitevin !

Donc j'étais forcément aux anges en découvrant ce marais argentin, avec ses "lanchas" collectives, des sortes de péniches, qui te déposent à peu près partout où il y a un ponton.

Moi je décidais de m'arrêter à Tres Bocas.

Voici un aperçu de la journée :

D'abord un train

Puis une lancha

Tigre est aussi connue pour ses nombreux club d'aviron

Arrivée à Tres Bocas

Connue aussi pour ses petites guiguettes ;p

Et encore du boeuf, portion XXL

Bon, et puis après, petite ballade digestive sur les sentiers de l'île...Ce que je n'avais pas prévu, c'est qu'il avait plu la veille, et que les chemins sont en terre, et que mes pieds...Bah sont rentrés trempés avec de la boue jusqu'aux mollets...

Mais bon, c'est aussi ça l'aventure n'est-ce pas ;p

C'est donc encore une fois avec la peau du ventre bien tendue (mais qu'est ce qu'elle mange cette fille que t'es en train de penser hein!), que se termine l'aventure argentine à Buenos Aires !

Prochaine étape...Une journée en Uruguay !

A tout de suite

articles récents
archives
Search By Tags