derniers articles

La huitième merveille du monde...

Tout commence par une belle journée de fin d'été... Je prends tout mon paquetage, quitte l'hôtel en direction du métro pour me rendre de la façon la plus économique (évidemment) à l'aéroport.

Soit un métro jusqu'en hyper centre, 5mn de marche jusqu'à la station de bus puis une heure de navette jusque l'aéroport.

Mouais sauf que, c'était encore une très bonne idée sur le papier, mais que dans la réalité, je me retrouve sur le quai du métro à l'heure de pointe, et que lorsque je vois arriver la rame, j'ai le vague souvenir de la ligne 13 à Paris un jour de grève...Ceux qui savent, comprendront...

Donc là, même pas moyen que j'essaie de me faufiler, puisque, en bonne tortue ninja que je suis (je veux dire avec ma maison sur le dos hein, pas de rapport avec de potentielles prouesses en arts martiaux), je ne me sens pas du tout, mais alors pas du tout la force de pousser, bousculer, bourriner (soyons honnêtes) jusqu'à ce que mon petit corps affublé d'un gros sac à dos se retrouve dans la rame...

Bon bah ma fille, tu vas devoir prendre le taxi.

Oui, alors, tu te dis peut être "mais pourquoi elle n'a pas pris le taxi direct au lieu de s'enquiquiner avec le métro ?"

Parce qu'il faut remettre les choses dans leur contexte : ma carte ayant été piratée au Chili, je n'ai absolument aucun moyen de retirer de l'argent.

Ma gentille maman m'en a envoyé en western union il ya quelques jours, mais j'arrive à mes derniers copecs, et là, franchement je commence à compter mes pièces...

Bon, j'arrête un taxi, lui demande le prix de la course jusqu'à l'aéroport, 80 pesos q'il me dit. Ok, c'est parti !

Mouais, sauf que, arrivée à l'aéroport, le compteur affiche 130.

Mouais bah tu t'es encore fais prendre comme une bleue ma Sandrine !

Mais bon , de toutes façons, j'avais pas vraiment le choix alors... Tu mangera des patates pendant encore quelques jours et puis c'est tout !

Un avion Buenos Aires-Iguazu et moins de 2h de vol plus tard, me voilà donc débarquée directe à mon auberge de jeunesse, car pas assez de sous pour payer l'entrée aux chutes le jour même...Grrrrrrrrrrrrrrrrrrr

Comme j'essaie de toujours voir le côté positif des choses, dans mon malheur, ce stop obligé à l'auberge, m'aura permis de faire la connaissance d'Anthony, un belge francophone, qui partage le même dortoir.

Je te fais part de cette rencontre car Anthony m'a été d'un grand secours !

Parce que figures-toi qu'avec les copecs qu'il me restait, en attérissant à l'aéroport d'Iguazu, j'ai dû payer un taxi super cher encore une fois (250 pesos) pour me rendre à l'auberge. Y'avait bien un bus qui faisait la liaison, mais il fallait attendre le vol suivant et donc 1h30 de plus...

Du coup, j'ai pris le taxi, pas vraiment le choix, et du coup encore, là, c'était officiel, je n'avais plus rien devant moi...

Juste de quoi me payer mon repas du soir.

Le plan du lendemain, c'était donc que j'aurais d'abord dû aller en ville très tôt le matin, récupérer l'argent envoyé en western union, puis de là, refaire le chemin dans l'autre sens pour aller au parc des chutes, puis revenir à l'auberge chercher mes affaires dans l'après midi, puis retourner en ville pour choper le bus qui passe la frontière avec le Brésil. Bref, la journée de l'horreur quoi ! Merci encore à ces enf.... de chiliens au passage (ceux qui m'ont piratée la carte hein pas tous les chiliens ;p)

Mais bon, après une folle soirée à l'Iguazu Inn et à l'Ice bar du coin, parce qu'il fallait bien s'occuper,

Levée pas toute fraîche, Anthony accepte gentiment de m'avancer l'argent pour toute la journée. Youhouuuuuuuuuu ! Ça c'est le truc qui a sauvé ma journée !!!

Nous voilà donc partis guillerets vers les chutes...On nous avait prédit 6 à 7h de marche pour faire les 3 circuits (permettant d'admirer les chutes depuis plusieurs points de vue), mais bon, si tu marches "normalement", en 3h30 c'est bouclé !

Et nous avons eu largement le temps de nous arrêter pour prendre des millions de photos, parce que clairement....C'était grandiose !

A mon sens, il faut commencer par le sentier avec "petit train" jusqu'aux gorges du diable, parce que c'est là que tu te prends la plus belle claque !!!

Le chemin débute par une petite heure en train genre Dysneyland à travers la jungle, et après une dizaine de minutes de marche, tu commences à apercevoir au loin un peu d'agitation...

Puis tu te rapproches...

Et là... BAAAAAAAAAAAMMMMMMMMM !!!!!!

Ça prend vraiment aux tripes... La puissance des éléments, et tout ce bruit...

C'est beaucoup beaucoup plus beau en vrai qu'en photo, mais ça donne déjà un bel aperçu...

Et là, et là....Cela mérite des tonnerres d'applaudissements mes amis parce que j'ai enfin réussi à mettre en ligne une vidéo !!!!!!!!! Oui bon, je sais, ça arrive à la fin du voyage mais bon, bah c'est mieux que rien hein...

C'est beau hein ??

Et puis d'autres photos des chutes, depuis un autre point de vue donc...

Et puis, encore d'autres photos, depuis encore, un autre point de vue, on ne s'en lasse pas ... ;p

On pourrait presque se croire dans Jurassic Park avec ce décor...

Si, là, imagine un majestueux vélociraptor traverserait....

Oui pardon, je m'égare ;p

Et puis allez, la petite dernière, parce que je suis toute fière de celle-là, la fameuse photo "traditionnelle" pour la fin...

Après plusieurs heures de marche, et une bonne douche d'eau de chutes (parce forcément on t'avait pas prévenue mais tu reviens bien trempé(e) ), nous voilà donc rentrés à l'auberge pour que je prenne mes affaires... Et zou !

Direction le centre-ville, où je dois récupérer de l'argent donc, et que je puisse enfin :

1/rembourser Anthony, qui m'avance de l'argent depuis hier alors qu'il ne me connait même pas.

2/choper un bus pour aller au Brésil (le dernier bus de nuit pour Sao-Paulo part à 18h30)

Bon, je te passes les détails de l'aventure (pour une fois) mais argent récupéré, je n'ai finalement pas le temps d'attendre le bus qui passe la frontière à moindre coût, si je veux pouvoir choper la correspondance entre Iguazu coté brésilien et Sao paulo.

C'est donc en taxi que je me fais le trajet "Iguazu côté argentin-Iguazu côté brésilien", avec passage de frontière telle une princesse escortée par on chauffeur, et arrivée à la gare routière tout pile-poil 15mn avant le départ du bus !

Ça m'aura encore coûté 6 fois plus cher que le bus, mais parfois, quand il faut...Il faut !

Mais l'aventure ne s'arrête pas là... En fait, elle ne fait que commencer... Mais ça, tu le découvriras au prochaine épisode !!!

A très vite donc pour le récit de l'épopée à travers le sud du Brésil !

Bises

articles récents
archives
Search By Tags

6, bld CHarles V

54000 Nancy, France

pabstsandrine@gmail.com

© 2023 par Voyageurs.

Créé avec Wix.com